la phonétique du postillon (3)

consulter l'article

Produits dérivés : les traductions

La version LfPC

Publié le 29 avril 2020, ce n'est qu'en novembre que j'ai découvert « Accessibilité en LfPC : COVID-19 & réforme phonétique ».
Je cite Marjolaine, auteure de cet enregistrement : « Affectionnant particulièrement ce genre d'humour, je partage avec vous le plaisir que j'ai eu à créer cette vidéo. »

[fo(de)kode] est une entreprise spécialisée dans l'accompagnement de personnes sourdes LfPCistes, par le biais de la Langue française Parlée Complétée (LfPC), une aide à la lecture labiale permettant d'accéder visuellement à la langue parlée.


La version allemande

Le 31 mai, Norma Cassau, traductrice, m'a contacté pour me proposer de réaliser une adaptation en allemand. Ce sera sous forme d'une conférence de presse de l'Académie allemande pour la langue, diffusée vers la mi-juillet. Je la cite :
« Pour vous expliquer un peu ce que nous avons fait : J'ai suivi votre texte, bien sûr, sauf qu'il fallait changer l'ordre et la nature des remplacements à faire pour produire un effet rigolo, conformément à l'usage des consonnes en allemand. Les deux dernières phrases sont nées d'une petite improvisation pendant la lecture à haute voix, un peu comme au théâtre, qui devait nous aider à mieux situer le texte dans un cadre réaliste (conférence de presse des experts du covid) et souligner la crédibilité et le sérieux. »

Son diaporama a eu beaucoup de succès, et c'est ainsi que le 1er octobre, elle a autorisé sa publication sur le compte YouTube de musikalienhandel : « Akademie für Sprache - Das Coronavirus »

Je ne comprends malheureusement rien à l'allemand, mais cela sonne bien, conformément aux recommandations officielles !
Je pense pouvoir m'enorgueillir d'avoir contribué à la sécurité sanitaire allemande…


La version russe

12 octobre. Grigory Kofman publie un essai inspiré de mon texte : « Язык в пандемию » (la langue dans une pandémie).
Merci à Norma Cassau pour cette information.

Si comme moi vous ignorez tout de la langue russe, vous pouvez aller directement à 2:26, on reconnaît alors bien l'idée…


La version anglaise

Le 9 novembre, Amy Isard, britannique ayant fait des études de langues (français et allemand) et de linguistique, me contacte pour m'annoncer sa traduction en anglais. C'est en Allemagne, où elle travaille en linguistique computationnelle, qu'elle tombe sur la version allemande du texte. Cela lui a permis de remonter au texte français qu'elle a adapté.

Voici donc le texte dans sa version anglaise , « Coronavirus Consonant Cull », suivi de sa forme diaporama :